Vapotage, alcool au volant… ce qui va changer au 1er juillet 2015

Adieu l’oreillette, le sandwich, le maquillage ou encore la musique à fond… Adieu liberté !!

Plus de sandwich au volant, de mascara ou ombre à paupière. Ils nuiraient à la bonne concentration de l’automobiliste. Idem pour la musique à fond. Au risque de payer 75 euros d’amende

Le kit mains libres rejoint le téléphone, c’est-à-dire en dehors de la voiture, de la moto ou même du vélo. L’amende est salée si le conducteur est surpris en pleine communication via une oreillette : 135 euros et un retrait de trois points sur le permis de conduire. Seule la connexion Bluetooth est acceptée.

Les taux changent côté alcoolémie. Les automobilistes qui disposent d’un permis probatoire (moins de trois ans ou les conducteurs qui repassent leur permis après la perte de leur 12 points) pourront à peine profiter d’un petit verre de vin. Les traditionnels 0,5 gramme par litre de sang passent à 0,2 g/l, soit une unité d’alcool autorisée. L’infraction coûte 135 euros et six points de permis. De qui se moque t’on ? autant interdire totalement l’alcool !!

Autre nouveauté : Sous couvert d’une mesure “censée améliorer la vie quotidienne des Français”, comme l’affirmait Benoit Hamon, alors ministre de l’Economie sociale et solidaire, lors de son adoption, le passage à la tarification au quart d’heure pour les parkings, qui met fin à la facture par heures indivisibles ne sera pas bénéfique aux conducteurs Selon L’UFC-Que Choisir. Dans une enquête réalisée entre septembre 2013 – peu avant que la nouvelle mesure soit rendue publique – et juin 2015, l’association révèle une augmentation des tarifs “anticipée” en deux ans.

Le prix moyen d’une heure de stationnement, toutes tranches de tarification confondues, est passé de 1,90 euros en 2013 à 2,04 euros en 2015, soit une augmentation de 7,4%, sans aucun rapport avec l’inflation de 0,8% sur la même période”, remarque l’association.

Selon l’UFC-Que Choisir, cette flambée des prix a une seule explication : “l’approche de l’entrée en vigueur du prix au quart d’heure a été l’occasion, pour les exploitants de parkings, d’une inflation artificielle”.

Cliquez ici pour suivre un stage de récupération de points de permis.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *