Tous dangereux sur la route… ?

Ce n’est pas parce que vous avez eu la conduite du premier coup et que vous ne téléphonez jamais au volant que vous êtes un bon conducteur. D’autres comportements peuvent faire de vous quelqu’un de dangereux sur la route.

Chanter, la musique c’est important dans la voiture. D’ailleurs, aucune voiture n’est vendue sans une radio, et certains dépensent jusqu’à des milliers d’euros pour équiper leur véhicule des dernières stéréos. Mais écouter la musique contribue à des centaines d’accidents de la route chaque année. Pourquoi ? À cause de l’inattention dont on fait preuve en cherchant les boutons sur la radio ou en voulant changer la chanson. Même le type de musique a de l’influence : par exemple, vous avez deux fois plus de chances de griller un feu rouge si vous écoutez de la techno. Mais le pire reste encore de chanter tout haut. Oui, même quand vous chantez votre chanson préférée, votre cerveau doit travailler pour se rappeler de la mélodie et des paroles. Toute cette réflexion ralentit le temps de réaction en cas de situations dangereuses. Alors, la prochaine fois que vous prenez le volant, laissez les paroles à Beyoncé et concentrez-vous sur la route, d’accord ?

Votre état de santé a beaucoup d’impact sur votre conduite. Après tout, si vous ne dormez pas assez, que vous souffrez de douleurs ou que vous vous sentez mal, vos réactions sont ralenties. Même un simple rhume peut changer votre temps de réaction, d’après une étude de 2012. Les expériences ont révélé que les personnes enrhumées sont plus facilement distraites, réagissent plus lentement et suivent la voiture de devant d’un peu trop près. Alors, la prochaine fois que votre patron vous dit qu’un rhume n’est pas une raison valable de rater le boulot, dites-lui que vous êtes juste un conducteur responsable. 

Se sentir trop sûr de soi est le pire ennemi du conducteur. Quand vous effectuez des tâches habituelles, votre cerveau est moins attentif. D’après une étude de 2010, cela s’applique aussi aux trajets familiers. Vous avez donc plus de chances de faire une erreur et d’avoir un accident sur le chemin du travail que si vous partez en voyage. Si vous prenez une route inconnue, votre cerveau entre en action et vous aide à réagir si un enfant traverse la route ou si la voiture de devant freine brusquement. 

Il arrive que certains panneaux publicitaires  (pour les sous-vêtements le plus souvent) soient enlevés à cause du nombre d’accidents qu’ils causent. Toutes les grandes publicités ont pour but d’attirer votre attention quand vous êtes au volant, et l’émotion qu’elles vous provoquent change votre façon de conduire. Une étude a révélé que les publicités sur l’argent, le succès ou le sexe font accélérer les automobilistes, tandis que celles sur la violence, la prison ou la guerre les font ralentir et parfois sortir de leur voie. 

En mars, une étude menée par des chercheurs australiens a révélé qu’il n’y avait rien de plus distrayant que d’avoir des enfants dans la voiture. Sur un trajet de 16 minutes, le parent qui conduit cesse de regarder la route pendant 3 minutes et 22 secondes en moyenne pour s’occuper de ses enfants. Beaucoup ajustent leur rétroviseur, pas pour voir les voitures mais pour voir les enfants derrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *