Dès que l’on utilise sa moto, il est essentiel de  débéquiller et de béquiller. Une moto peut disposer de deux formes de béquille : une latérale obligatoire, ou une centrale dont il est possible de se passer.

Le béquillage sur la latérale est important lorsque la moto se trouve sur un accotement peu stable.

Lorsque vous devez effectuer des vérifications sur votre moto, la béquille centrale facilite ces contrôles.

Pour réaliser un débéquillage, le motard doit être assis sur la moto. La moto et le guidon doivent être droits et le motard doit redresser la béquille avec le pied gauche puis accompagner la moto jusqu’à la butée. A la fin, il est important de bien percevoir le bruit de la béquille.

Effectuer un béquillage nécessite un contrôle de l’aspect de la chaussée, la moto et le guidon doivent être droits. Ensuite positionner la béquille, vérifier la butée et pencher la moto puis pivoter le guidon le plus possible du côté de la béquille. Cela va permettre d’avoir un meilleur équilibre de la moto.

Pour débéquiller, le motard doit être droit sur la moto, assis et regarder droit devant lui pour pouvoir effectuer un mouvement du bassin allant de l’arrière vers l’avant. Grâce à cette méthode, il aura une meilleure stabilité. En effet, si vous êtes penché, vous partirez à la renverse ! C’est pourquoi il est important d’opter pour une bonne posture lors d’un débéquillage de la moto. Bien évidemment, vos pieds doivent être placés sur la chaussée pour ne pas être déséquilibré.

Habituellement, pour débéquiller le motard doit être positionné à côté de la moto le plus près possible et bien tenir le guidon pour ne pas se faire surprendre par la charge de la moto. Lorsque le débéquillage est réalisé, le motard doit tourner le guidon vers lui et la placer contre lui.

Par ailleurs, pour mettre la béquille centrale, le motard doit être placé sur le côté de la moto avec une main sur le guidon et l’autre sur la selle. Puis il doit mettre son pied sur la béquille centrale pour ensuite pouvoir mettre tout le poids de son corps dessus et ainsi l’installer convenablement.   

Comment relever sa moto ? 

Si par erreur, vous faites tomber la moto, il est important de connaître les bonnes pratiques pour pouvoir la redresser sans se blesser. Pour ce faire, le moteur de la moto doit être arrêté. Ensuite le motard doit s’accroupir pour pouvoir prendre le guidon (droit) d’une main et mettre l’autre main sur la selle de la moto pour la redresser en prenant garde de ne pas se blesser. Découvrez ici toutes les informations sur le permis moto.

Déplacer sa moto en ligne droite

Il est important de maîtriser sa moto en ligne droite et de savoir la déplacer correctement. Dans certaines situations comme sur un chemin avec la présence d’enfants ou de piétons avec des  poussettes, il est essentiel de bien maîtriser sa moto pour ne pas les effrayer ou de provoquer un accident.

Lors du déplacement, le motard doit être placé à côté de la moto, les deux mains sur le guidon et avoir une posture droite orientée vers sa trajectoire. Il doit être capable de maîtriser la moto que ce soit en marche avant ou en marche arrière.

Comment maîtriser cette technique ?

En allant vers l’avant, il est important de bien regarder en direction du lieu vers lequel on souhaite se diriger. Le motard doit également vérifier tout l’environnement autour de lui pour ne pas se mettre en danger.

Pour ce faire, la moto doit être droite et le motard doit tenir le guidon avec ses deux mains sur les freins par précaution. De plus, le motard doit déplacer sa moto à faible allure pour ne pas prendre de risque inutile.

En allant vers l’arrière, comme pour aller vers l’avant le motard doit regarder en direction du lieu vers lequel il souhaite aller. L’environnement autour de lui doit également être vérifié. Il doit être placé à côté de la moto, une main sur le guidon et l’autre sur la selle de la moto bien droite. Si la moto se situe dans une côte, le motard doit penser à actionner la première vitesse et desserrer l’embrayage pour ne pas que la moto recule sans le vouloir. Il est important de bien vérifier le trajet que l’on souhaite emprunter et de garder le guidon bien droit. La moto doit être mobilisée à faible allure pour ne pas provoquer de danger.

Maîtriser et savoir déplacer la moto dans un virage

Suivant le lieu ou le motard se trouve, il pourra être amené à déplacer la moto autrement qu’en ligne droite. Cela nécessitera donc une bonne maîtrise de la moto que ce soit en marche avant ou en marche arrière. Dans un virage ou pour se garer par exemple, le motard devra avoir acquis et maîtriser le déplacement de la moto et s’adapter à tous les types d’environnement.

Comment maîtriser cette technique ?

En allant vers l’avant,  il est important de bien regarder en direction du lieu vers lequel on souhaite se diriger. Le motard doit également vérifier tout l’environnement autour de lui pour ne pas se mettre en danger.

Pour ce faire, la moto doit être droite et le motard doit tenir le guidon avec ses deux mains sur les freins par précaution. Il doit observer avec précaution le lieu vers lequel il souhaite pour diriger au mieux la roue avant sans oublier la roue arrière compte tenue de la taille de la moto.

De plus, le motard doit déplacer sa moto à faible allure pour ne pas prendre de risque inutile.

En allant vers l’arrière, il est également important de bien regarder vers le lieu ou l’on souhaite aller derrière soi. Le motard doit vérifier l’ensemble de l’environnement qui l’entoure pour ne pas provoquer de danger.

Pour ce faire, il devra se tenir à côté de la moto, une main posée sur le guidon et l’autre sur la selle. Si la moto se trouve dans une côte, il faudra veiller à bien  enclencher la première vitesse et que l’embrayage ne soit pas actionné.

Le motard devra anticiper son trajet pour savoir ou faire passer la roue arrière de sa moto. De plus, la moto devra être déplacée à faible allure pour ne pas se mettre en danger ainsi que les autres usagers.

Quels sont les risques si l’on ne maîtrise pas sa moto lors des déplacements ?

Des conflits voire une collision  peuvent survenir si le motard ne parvient pas à déplacer sa moto si elle ne démarre plus par exemple.

Se blesser si la moto tombe et que l’on ne parvient pas à la redresser correctement.