Il est important de comprendre l’importance d’être bien assuré !

On distingue deux catégories d’assurance. D’une part l’assurance obligatoire et d’autre part l’assurance facultative. Voirs les informations sur l’examen du permis moto.

L’assurance obligatoire

En France, on est obligé de disposer d’un minimum de Responsabilité Civile (RC).

Appelée également Rance aux Tiers, la RC à moto permet d’indemniser les victimes de l’accident dont le motard est responsable. Elle ne dédommage pas des détériorations de la moto ni des contusions.

C’est la moins chère des assurance, mais elle n’est pas la meilleure pour répondre au mieu aux besoins du motard.

Les assurances facultatives

Plusieurs assurances facultatives sont à la disposition du motard. Il s’agit de :

➤ La garantie dommage au conducteur qui protège le motard pour tous les accidents qu’il soit ou non responsable.

➤ La garantie dommage pour les dégâts matériels qui protège les dégâts matériels de la moto en cas d’accident. On en compte deux.

La première est la garantie dommage et collision qui protège des dommages causés à la moto de l’assuré même s’il est responsable quand on a connaissance de l’identité de l’autre usager. Puis la seconde est la garantie dommage tous accidents qui protège les dommages causé à la moto de l’assuré, même s’il n’y pas eu d’impact.

➤ La garantie vol et incendie ou il est nécessaire de lire attentivement toutes les clauses du contrat.

➤ La garantie défense et recours qui assure une sécurité en cas de poursuite judiciaire. En général elle est souvent conseillée lorsque l’on souscrit à un contrat Samd’assurance.

➤ La garantie prêt de la moto.

➤ La garantie d’équipement qui protège une partie de l’équipement abîmé suite à une collision.

Lorsque le conducteur effectue peu de trajet durant l’année, les assurances peuvent proposer des tarifs intéressants.  

Résiliation du contrat d’assurance

Suite à une collision, l’assureur peut ne pas vouloir indemniser le motard même s’il n’est pas en tord.

Il peut refuser si pendant l’accident vous étiez sous l’emprise de l’alcool et/ou de la drogue, si votre moto n’est pas adaptée à celle mentionnée sur votre permis de conduire ou si le véhicule ne correspond pas à votre âge. Si la validité de votre permis a expiré (en cas de suspension, de retrait, de perte de points et de visite chez un médecin) ou si votre moto a été modifiée, l’assureur peut refuser de vous indemniser. Il peut également ne pas accepter si une mauvaise déclaration a été faite lorsque vous avez souscrit à votre contrat d’assurance, si l’accident a été causé volontairement ou si vos règlements ne sont pas à jour.

Si vous ne disposez pas d’une assurance, vous prenez le risque d’avoir une amende ou d’être emprisonné car ne pas être assuré constitue une infraction pouvant être sanctionné par les forces de l’ordre.

Si il ne dispose pas d’assurance en cas de collisions,  il s’expose à devoir dédommager tous les dégâts causés par l’accident à savoir aux victimes, aux autres véhicules et à l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *