On distingue deux types de casque. D’une part les casques enveloppant ou casque JET. Ils proposent plus de légèreté et d’aération que les casques intégrales. Ils sont particulièrement utilisés pour la ville ou les courts trajets. 

D’autre part, le casque intégral protège avec plus d’efficacité car il englobe la nuque, les tempes, le front et le menton. En cas de forte pluie il est de meilleure qualité, il diminue les bruits ainsi que l’apparition de buée sur l’écran. Les écrans fumés ne sont pas les bienvenus lorsque l’on effectue un trajet de nuit!

Le casque

Celui-ci doit être récent, conforme et fermé convenablement! Il est obligatoire pour le conducteur et le passager et fermé avec une jugulaire ou verrouillé. Il doit être conforme et posséder l’étiquette “NF” qui correspond à la norme en France ou “E” à la norme européenne et détenir des systèmes réfléchissants.

Dans 20% des cas, le casque est expulsé en cas de collision importante!

Un casque n’ayant pas un taille adapté à la tête de l’usager ou une jugulaire mal fermée expliquent ce phénomène. Il est important de ne pas acheter un casque d’occasion car certaines usures ne sont pas perceptibles au premier coup d’oeil. Il doit être adapté au crâne du conducteur et lui permettre de porter des lunettes sans problème. Afin de bien entretenir son casque, il faut s’en tenir à la notice du concepteur et de servir de l’eau et du savon. Si il subit un choc, il est impératif de la changer ! Sa durée de vie est de cinq ans en moyenne car les éléments s’abîment sous l’effet des rayons du soleil, des températures minimales, de la pluie et il devient moins efficace.

 

La tenue est indispensable pour se prémunir contre le mauvais temps, les insectes, la poussière et la projection de gravillons et pour être vu par les autres usagers. En cas de choc, elle prévient des frottements, et des dérapages. Elle protège des fractures et des brûlures importantes.

Equipement du motard

Interdiction porter des tenue légère même en cas de forte chaleur! En effet, les matières synthétiques ne sont pas assez épaisse et efficace si il y a un choc et peuvent fondre et ainsi provoquer d’importantes brûlures en cas de chute.

Pour être parfaitement équipé, il est essentiel d’avoir un blouson attesté Equipement de Protection Individuelle (EPI), avec un renfort au niveau des épaules et des coudes.

Certains peuvent être munis d’une protection au niveau du dos, d’un airbag et quelques uns peuvent être imperméables et avoir une doublure matelassée mobile.Pour protéger parfaitement les parties du corps les plus exposées aux brûlures en cas de chute, le cuir ou les vêtements anti-abrasion sont idéales.

Les gants

Les mains sont les plus touchées lorsque les températures sont basses. Elles sont aussi plus exposées aux  projections de gravillons ou autres et aux brûlures. Il est donc important de s’équiper convenablement en adoptant des gants en cuir renforcés. Il faudra apprécier la qualité des coutures et l’épaisseur du gant pour pouvoir déterminer sa solidité en cas de chute.

Les mains sont composées d’une quantité de petits os, délicat et difficile à guérir. Il est important de les protéger peu importe la saison, qu’il fasse chaud ou froid ! Les gants conforme NF, CE ou EPI renforcés au niveau des articulations et à la paume sont parfait pour prendre la route.

Les chaussures

Les parties du corps les plus exposées en cas de chutes ou d’impact sur le côté sont les pieds, les chevilles et les tibias. Il est donc indispensable de porter des bottes renforcées et montantes afin d’assurer une protection aux tibias et aux chevilles peu importe les températures (qu’il fasse 3° ou 40°).

Il est conseillé d’avoir des semelles antidérapantes afin d’accrocher le sol. Il est donc interdit d’utiliser des chaussures fines, ouvertes ou à talons!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *