Suivant le lieu dans lequel le motard se trouve, il doit savoir adapter sa vitesse en fonction des diverses situations rencontrées sur la route.

Choisir le bon rapport de vitesse permet au motard d’adapter la puissance du moteur en fonction de la situation.

1.1 Comment monter les vitesses ?

➣ La technique :

Sur une moto, le sélecteur de vitesse est différent de celui d’une voiture en boite manuelle. Il permet de sélectionner les vitesses (monter ou descendre suivant l’environnement). Le motard doit également respecter le passage de vitesse en trois temps. Lorsque l’on conduit une moto, on a tendance à passer les vitesses trop rapidement en raison du bruit provoqué par le moteur de la moto (beaucoup plus important que pour une voiture) et par conséquent d’être en sous régime. Il est donc important de ne pas fausser l’anticipation du passage de vitesse à cause du bruit de la moto.

➣ Le regard :

Pour ce faire, le motard doit regarder devant lui, en direction du lieu vers lequel il souhaite se diriger. Le regard doit être porté à hauteur d’homme.

➣ Position sur le moto pour sélectionner les vitesses :

Les vitesses se passent à l’aide du pied gauche. Le mouvement consiste à lever ou à baisser le sélecteur pour accéder à une vitesse. Une vitesse chasse l’autre et on ne peut pas passer naturellement à deux vitesses inférieures ou supérieures. De plus, l’embrayage doit être manié avec les quatre doigts et le pied ne doit en aucun cas rester sous le sélecteur de vitesse.

➣ Rappel sur l’arrêt de la moto :

Lorsque le motard a réussi à démarrer la moto, il doit savoir l’arrêter. En effet, dès qu’il circule sur la route, il peut être amené à devoir s’arrêter sans hésitation comme à un feu rouge ou s’il est derrière un autre véhicule par exemple. Quand le motard souhaite s’arrêter, c’est à lui de doser le freinage entre l’avant et l’arrière de la moto. C’est pourquoi les bons gestes doivent être acquis dès le départ. Il est donc important de bien savoir passer les vitesses de la moto, notamment avant un freinage.

Savoir freiner et rétrograder

Savoir rétrograder est important. Cela permet dans la plupart des cas de ré augmenter la vitesse lorsque le motard a été amené à ralentir en adaptant sa boîte de vitesse à l’allure de la moto. Lorsque l’on se dirige vers un feu rouge au loin par exemple, on pourra rétrograder afin de pouvoir continuer sereinement si le feu repasse au vert entre temps. Dans une pente, bien rétrograder va également permettre au motard de ne pas aller trop vite. Cela va éviter que le poids de la moto l’entraîne trop rapidement dans la descente.

➣ La technique de rétrogradage :

Pour bien rétrograder, le motard doit arrêter les gaz, se servir du frein arrière et du frein avant, débrayer, diminuer son allure, relâcher l’embrayage petit à petit puis libérer les freins suivant la situation dans laquelle il se trouve.

➣ Comment bien se positionner sur la moto pour rétrograder correctement ?

Le rétrogradage sera fait correctement uniquement si le motard ne reste pas en appuie sur le sélecteur de vitesse. De plus, il devra se servir de l’embrayage à l’aide de ses quatre doigts.

➣  Où regarder pour bien rétrograder ?

Le motard doit regarder droit devant lui, à la hauteur d’un homme et ne surtout pas porter son regard vers les commandes de la moto.

➣  La trajectoire :

Le freinage et le rétrogradage de la moto doivent se faire uniquement en ligne droite.

3. Savoir réaliser une reprise de la première vitesse

Le motard est très souvent amené à utiliser la première vitesse. Lorsqu’il freine, le rétrogradage en première est très fréquent. Le rétrogradage d’une moto est plus sensible que pour une voiture car le frein moteur est plus important et le véhicule est moins lourd ce qui peut induire en erreur lors du relâchement de l’embrayage.

➢ La technique pour effectuer une reprise de première vitesse :

Le motard doit arrêter les gazs de la moto et se servir du frein moteur, débrayer, passer la première vitesse, relâcher l’embrayage petit à petit.

➢ La position à adopter :

Il est important de ne pas rester appuyé sur le sélecteur de vitesse et de se servir de ses quatre doigts.

➢ Le regard :

Le motard doit regarder droit devant lui, à la hauteur d’un homme et ne surtout pas porter son regard vers les commandes de la moto.

➢ La trajectoire :

La reprise de la première vitesse doit se faire uniquement en ligne droite.

➢ Quels sont les risques ?

Si on ne se sert pas correctement du sélecteur de vitesse, il y a un risque d’abimer la boîte de vitesse. Si les vitesses ne sont pas bien sélectionnées, le motard prend le risque de faire des écarts de trajectoire. si le motard ne fait pas attention au régime moteur lors du passage des vitesses, il risque de consommer trop de carburant et d’huile.