Comment devenir moniteur auto-école ?

Vous vous intéressez à cette profession particulière et souhaitez obtenir de plus amples informations ?  Vous êtes au bon endroit. Dans cet article, nous allons vous expliquer comme devenir un moniteur auto-école.

Devenir moniteur auto-école : de nombreuses conditions à remplir

N’est pas moniteur d’auto-école qui veut. Voici les conditions à respecter pour accéder à cette formation :

  1. Avoir au moins 20 ans.
  2. Être titulaire du permis de conduire catégorie B (permis voiture) et ne plus être en période probatoire (dont la durée dépend de la formation effectuée : en conduite accompagnée ou de manière classique).
  3. Être titulaire du titre professionnel d’Enseignant de la conduite et de la Sécurité routière (ECSR).
  4. Avoir un casier judiciaire vierge (et surtout : aucune grave infraction au code de la route).
  5. Passer une visite médicale pour être reconnu comme apte physiquement à l’exercice de la profession de moniteur auto-école.
  6. Obtenir une autorisation administrative d’enseigner délivrée par le préfet (valable 5 ans et renouvelable à l’infini).

Quelle formation pour devenir moniteur d’auto-école ?

Pour devenir moniteur d’auto-école, vous devez justifier d’un diplôme d’état particulier qui est le fameux ECSR.  Pour pouvoir entrer dans cette formation, vous devez être titulaire d’un permis B en cours de validité et valider au moins une épreuve de français (si vous n’avez ni le bac ni le brevet des collèges). En tant que futur moniteur auto-école vous devrez assister au minimum à 630 heures de cours théoriques et pratiques avant de passer un examen et d’être titularisé.

Pendant la formation, vous devrez valider les 6 modules pédagogiques suivants : les conducteurs et la conduite, la circulation routière, les véhicules, la sécurité routière, la pédagogie de la conduite sûre, l’instruction professionnelle et civique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *